Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 18:43

En cours de route, un homme dit à Jésus: «Je te suivrai partout où tu iras.» Jésus lui déclara: «Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids; mais le Fils de l'homme n'a pas d'endroit où reposer la tête.»
     Il dit à un autre: «Suis-moi.» L'homme répondit: «Permets-moi d'aller d'abord enterrer mon père.» Mais Jésus répliqua: «Laisse les morts enterrer leurs morts. Toi, va annoncer le règne de Dieu.»
     Un autre encore lui dit: «Je te suivrai, Seigneur; mais laisse-moi d'abord faire mes adieux aux gens de ma maison.» Jésus lui répondit: «Celui qui met la main à la charrue et regarde en arrière n'est pas fait pour le royaume de Dieu.»
 Luc 9, 57-62

Le Christ appelle à le suivre, à le servir. Et ce, dans des modes de vie différents: célibat, mariage, engagement religieux, sacerdoce...
Malgré la condition de l'homme, pécheur, il invite à un renoncement qui n'est pas toujours évident de la part de l'homme. Mais Jésus, dans sa miséricorde, va toujours venir en aide à tout homme qui acceptera les lumières de son Esprit-Saint qui l'invitera à ce renoncement des choses extérieures, et ainsi s'abandonner entièrement à l'amour du Père.

Le rôle de l'homme dans tout ça? Répondre favorablement à cet appel de Dieu au coeur-même. Un appel invitant, et non obligeant l'homme à se départir de sa liberté; un appel invitant l'homme à découvrir ce désir que Dieu met au coeur et une acceptation de la volonté divine à le servir dès maintenant et dans l'au-delà.
C'est ça la vraie liberté!
C'est ça la vraie sagesse!
C'est ça le vrai bonheur!

Cherchez inlassablement cette volonté divine! Elle est peut-être en surface, peut-être enfouie là en votre coeur. Et vous ne la découvrirez qu'avec l'aide de Dieu, la prière, ce désir de communion et cette recherche de Dieu.

Soyez chercheurs de Dieu, soyez ses serviteurs et ses enfants.

Repost 0
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 01:50

Je suis allé à une rencontre ce mardi dernier, tout juste adjacent à la maison des folles.
J'ai demandé à un chauffeur de taxi si il connaissait un peu les environs, et il m'a indiqué précisément l'endroit où ça se trouvait.
Mais empressé puisque déjà serré dans le temps, je me suis égaré quelque peu, mais j'ai su trouver puisqu'un asile de dingues ça se reconnait de loin.
Voilà j'y suis "avenue du Carmel", et voilà le couvent des Carmélites...la maison des folles! Alors c'est juste à côté, la maison juste à sa droite.
On dit des Carmélites qu'elles sont atteintes de folie, et qu'elles se sont volontairement isolées du monde raisonnable pour que rien ne puisse entraver cette escalade dans leur folie, elles sont cloîtrées.
Elles pratiquent la prière contemplative, et qui ose s'aventurer à connaître à fond cette maladie incurable qui les habite, sont souvent atteints de cette folie, leur raison en est affectée et il n'y a pas d'antidote efficace pour ça.
Je sais parce que j'ai perdu beaucoup de temps à essayer d'en trouver un, et puis les symptômes reviennent et rien ne guérit complètement.

Comment et par qui ont-elles été touchées pour qu'une telle folie aie changé leurs vies?

Elles ont été touchées par Dieu lui-même, et Dieu les a appelées à un geste fou d'abandon pour que son Esprit Saint puisse agir en elles et les transformer. Un désir en elles de par la grâce de Dieu, et, mues par l'action du Saint Esprit, une réponse folle de la foi en Dieu qui les attire à Lui.

Qu'est-ce qu'un contemplatif?

Une image m'est venue à l'esprit, la voici: c'est l'enfant qui, sortant du bain, se jette dans les bras de sa maman en riant aux éclats.

Simpliste? Non!

Le contemplatif s'abandonne par un acte de foi volontaire et inspiré de l'Esprit de Dieu, parce que Dieu l'a touché au coeur. Il se laisse tout simplement tomber à la renverse dans le vide le plus absolu. Et là, dans sa descente, il se détache de tout se qui le lie à son tremplin, se déleste de tout ce qui peut freiner sa chute. L'Esprit Saint va le purifier, le sanctifier, jusqu'à ce que, nu comme un ver puisqu'il aura tout quitté de ses attaches, il n'aura plus d'autre attente...insoutenable attente que cette espérance que Dieu va l'accueillir dans ses bras, le bercer et l'étreindre de son amour infini.

C'est mon interprétation personnelle du contemplatif, et Dieu sait si je fais erreur ou non!

Comprendra qui pourra!

Soyez réceptif à cet appel de Dieu, ce désir qu'Il met au coeur de chacun par les dons de l'Esprit Saint.

Soyez chercheurs de Dieu, soyez enfants de Dieu

 

 

 

 

Repost 0
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 05:10

Qui suis-je? Un simple homme avec son vécu, ses expériences...ses talents et ses défauts.

Je me prénomme Denis, j'ai 44 ans...et oui déjà 44 ans!

Que le temps file à toute allure!

Quand je regarde en arrière, je vois beaucoup de choses dans mon vécu qui m'invitent sans cesse à me poser questions sur l'existence principalement.

Questions aussi sur le sens de notre vie ici-bas dont je n'ai pas toutes les réponses.

Des réponses j'en ai de par ma foi...mais attention, je ne suis pas un saint!

Une chose en laquelle je suis fermement convaincu: l'existence de Dieu. Et c'est le pourquoi de ce blog où je vais vous faire part de ma foi, de mes réponses, de mes incertitudes et inquiétudes...et, avec vous, j'espère trouver réponses à mes nombreuses questions.

Je suis tout d'abord un chercheur de Dieu. Je vous invite tous, chercheurs de Dieu, à Le découvrir avec moi.   

Repost 0