Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 17:25

Deux visages importants du martyrologe catholique : Sainte Agnès de Rome et Sainte Émérentienne(appelée aussi Émérance), toutes deux martyres vers l'an 303.

 

Sainte Agnès vécut à la fin du IIIe siècle, et morte martyre à Rome à l'âge de 13 ans.

 

À l'âge de 12 ans, elle rejeta les avances du fils du préfet romain qui était amoureux d'elle, prétextant être promise à un autre beaucoup mieux que lui. Le jeune homme alla raconter à son père le refus de cette dernière, le préfet la fît venir et Agnès lui avoua : « Je suis chrétienne et promise à Jésus Christ ».

 

Le préfet romain lui ordonna de se sacrifier aux dieux romains sous peine d'être enfermée. Agnès refusa, elle fut enfermée dans un lupanar(i.e. lieu de débauche) qui devint, par l'apparition d'un ange, un lieu de prière. Le fils du préfet, ne s'avouant pas vaincu, allait rendre visite à Agnès, toujours dans l'intention de la conquérir. Un démon étrangla le fils du préfet et il mourut.

 

Fou de rage, le préfet ordonna qu'Agnès soit brûlée vive sur la place publique, mais miraculeusement le feu l'épargna, mais non ses bourreaux. Agnès fut finalement égorgée. Avant que son bourreau s'exécute, Agnès lui dit : « Celui qui le premier m'a choisie, c'est Lui qui me recevra. »

 

Sainte-Agnes-001.jpg

 

Quant à Émérentienne, moins connue qu'Agnès, elle était la soeur de lait de cette dernière. La mère d'Agnès avait prise Émérentienne, esclave et fille d'esclave, pour lui servir de nourrice. Émérentienne rendait de multiples petits services, donnait de petits présents, ensuite elle s'effaçait, i.e. qu'elle s'en allait pour ne pas recevoir d'éloges.

 

Émérentienne était aussi très attachée à sa soeur Agnès, ainsi qu'à sa foi en Jésus Christ. Émérentienne assista au martyre de sa soeur, et alla, les jours qui suivirent la mort d'Agnès, éplorée et priant sans cesse sur sa tombe. Lorsque les gens surprirent Émérentienne sur la tombe d'Agnès, on l'identifia comme chrétienne, et elle fut lapidée là, sur la tombe de sa soeur.

 

Bien que son statut d'esclave ne lui permettait pas d'être formellement baptisée, l'Église a reconnu en Émérentienne une véritable baptisée du baptême dit "de désir".

 

Sainte Émérentienne est souvent représentée portant la tête d'Agnès dans ses mains, ou ayant son tablier replié portant les pierres qui ont servi à sa lapidation. Elle est invoquée pour les maux de panse.

 

Sainte-Emerentienne-001.jpg

 

Sainte Agnès de Rome et Sainte Émérentienne, vierges et martyres, deux modèles importants de la fidélité, de l'attachement et du service à Jésus Christ et à l'Église, sont fêtées à deux jours d'intervale : Sainte Agnès est fêtée le 21 janvier ; celle de Sainte Émérentienne est le 23 janvier.

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis - dans Vies de saints
commenter cet article

commentaires