Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 19:10

Elle n'avait rien pour impressionner...elle n'était qu'une enfant, une petite gamine qui ne savait pratiquement rien faire. Mais comme on insistait sur sa grande vertu lorsque pour la première fois j'en entendis parler! Étant plutôt du style introverti, je n'ai pu répondre à ce religieux qui en parlait avec grande éloquence: « hello! respire par le nez bonhomme!...elle n'a rien fait qui vaille cette gamine.» Je l'écoutai jusqu'à ce qu'il passe enfin à autre chose.

 

«Non mais c'est vrai qu'elle n'a rien fait!» me disais-je en moi-même. «Elle n'arrive pas à la cheville de Dominique Savio qui, lui, était un vrai modèle de vertu.» me disais-je encore. Elle s'est enfermée dans un couvent de bonnes soeurs à l'âge de 15 ans. Ce n'est que des années plus tard, lorsque je compris un peu mieux ce qu'était la sainteté, que cette enfant, dans toute sa simplicité, me fit découvrir "la petite voie" i.e. celle de se laisser porter dans les bras de son Bien-Aimé pour parvenir au Ciel.

 

Petite Thérèse, tu es magnifique! Le Seigneur t'a fait comprendre que se laisser transporter au gré de son désir, devait être ton unique désir...un abandon tout simple à la Volonté de Dieu dans toutes tes moindres petites actions et pensées.

 

200px-TeresadiLisieux.JPG

 

Thérèse de l'Enfant-Jésus est née à Alençon le 2 janvier 1873, décédée de la tuberculose au couvent des Carmélites à Lisieux le 30 septembre 1897, elle avait 24 ans. Docteur de l'Église et Patronne des missions, c'est pas si mal pour une enfant que j'appelais "gamine"!

 

Afin de vivre dans un acte de parfait amour, JE M'OFFRE COMME VICTIME D'HOLOCAUSTE A VOTRE AMOUR MISÉRICORDIEUX, vous suppliant de me consumer sans cesse, laissant déborder en mon âme les flots de tendresse infinie qui sont renfermés en vous, et qu'ainsi je devienne martyre de votre amour, ô mon Dieu!

Que ce martyre, après m'avoir préparée à paraître devant vous, me fasse enfin mourir, et que mon âme s'élance sans retard dans l'éternel embrassement de votre miséricordieux amour !

Je veux, ô mon Bien-Aimé, à chaque battement de mon coeur, vous renouveler cette offrande un nombre infini de fois, jusqu'à ce que, les ombres s'étant évanouies, je puisse vous redire mon amour dans un face à face éternel! 

 

Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus est l'exemple parfait de Valentine, une folle d'amour pour son Roi.

 

Joyeuse Saint-Valentin à tous!

 

Allez voir aussi La quête de Dieu dans la simplicité

 

 


 


 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Denis - dans Vies de saints
commenter cet article

commentaires

claudine 03/02/2012 20:49

tu sais, sainte thérèse de l'enfant Jésus c'est toi qui me l'a fait connaître. j'en ai entendu parlé sans m'y pencher plus que cela. Plus je connais sa vie et plus je la trouve exemplaire. Et plus
ma foi se renforce et plus je comprends ton terme valentine. l'amour absolu, fou, ultime. Merci denis

Denis 03/02/2012 22:54



Merci Claudine!